Comment rester zen le jour de son mariage ?

Comment rester zen le jour de son mariage ?

Aujourd’hui j’avais envie d’aborder un sujet qui me tient énormément à cœur à savoir comment rester zen le jour de votre mariage en 6 conseils. Et derrière cette question, quelque part il y a comment « kiffer » votre mariage, parce que c’est bien beau d’avoir préparé le mariage de votre rêve pendant des mois jusque dans les moindres détails mais si le jour J vous n’arrivez pas à profiter de votre mariage, alors quelque part vous aurez raté quelque chose.

Règle n°1 : Des prestataires de confiance

La première règle c’est d’avoir choisi des prestataires professionnels et avec lesquels vous vous sentez en confiance. Parce que je peux vous assurer qu’un prestataire de mariage professionnel maitrise son timing et sa prestation, surtout si elle a bien été cadrée avec vous en amont. De même un professionnel de mariage saura se coordonner avec les autres corps de métier si nécessaire, je vous donne un exemple moi en tant qu’orchestre je me cale J avec le lieu (les horaires d’arrivée, les arrivées électriques, les emplacements) et surtout avec le traiteur puisque nos prestations ont un impact l’un sur l’autre (l’arrivée de la pièce montée, la coordination des discours ou encore la fin du cocktail). Et pour faire cela nous n’avons pas besoin, le jour J, des mariés, parce qu’on a l’habitude et parce qu’on a tout cadré en amont.
Et avant de finir ce point, j’aimerais préciser 2 choses. D’abord que j’entends par professionnel un prestataire qui a l’habitude de l’événement du mariage et ce n’est pas forcément un prestataire cher. Et ensuite qu’au-delà du côté professionnel il faut que ce soit un prestataire avec lequel vous vous sentiez en total confiance. C’est ce qui vous permettra de lâcher prise le jour J.

Règle n°2 : Prévoir le plan B en cas d’intempéries

Règle n°2 : Prévoir le plan B en cas d’intempéries. On en a déjà parlé dans ma vidéo sur les pires erreurs à éviter pour votre mariage (on vous mets le lien en description), la météo est le seul élément sur lequel vous n’avez pas la main. Poor être Zen le jour J, il faut que vous ayez déjà prévu tous les cas de figure en amont. Il est donc essentiel d’avoir pensé plusieurs plans d’implantation notamment pour les cérémonies et le cocktails qui se font traditionnellement en extérieur. Ca veut dire que si le lieu n’a pas de salle de repli, et ben alors il faut envisager la location d’une tente, il y a des tentes qui sont très jolies comme les tentes cristal ou berbères. Et je précise qu’à moins que celle-ci ne soit très grande, il faut louer une tente qui puisse si besoin se fermer sur les côtés. Pourquoi, parce que si vous avez le pire cas de figure, à savoir la pluie et le vent, eh bien vos invités, vos prestataire, le matériel, les petits fours etc.. il seront mouillés.
Ah et puis, par intempéries j’entends aussi la canicule, parce que le cocktail en mode garden partie ou la cérémonie sous 30°C, ou plus, au soleil, comment vous dire que c’est pas non plus le top. Donc là l’idéal si c’est possible c’est l’ombre des arbres (et attention à avoir vérifié la présence d’arrivées électriques pour le traiteur et la sonorisation), mais on peut aussi envisager la tente dont on aura enlevé les parois latérales, les parasols, ou de grandes voiles tendues.

Règle n°3 : Avoir prévu un timing large

Règle n °3 : Avoir prévu un timing large. Et là ce que j’aimerais que vous reteniez c’est que clairement avoir de l’avance sur le timing n’est jamais un problème, (je n’ai jamais vu une mariée se plaindre que ça soirée dansante avait commencé trop tôt). Alors qu’à l’inverse avoir du retard eh ben ça c’est une zone de strees, parce que ça joue sur l’ambiance, la fatigue et donc l’humeur de vos invités. Ce qui va générer les retards ça peut être les diners à rallonge, là dessus, je vous renvoie à mes deux vidéos sur les pires à éviter pour votre mariage. Et ca peut être aussi des erreurs sur le dessin initial de votre timing. Et ça c’est un point hyper important parce que c’est le fil conducteur de votre mariage, au delà de la déco, le lieu, c’est ce que vont vivre vos invités le jour J. Pour éviter d’avoir du retard ou en tout cas trop de retard, l’une des clés donc d’avoir prévu un timing large, et notamment d’avoir tenu compte de ce que j’appelle les transitions, c’est à dire les temps de déplacement. Donc on va avoir le déplacement du cocktail au dîner, du dîner à la soirée dansante si la salle est différente, s’il y a un feu d’artifice on a les déplacements des invités vers l’extérieur, puis leur retour en salle. Et pour vous donner une idée, le déplacement du cocktail au dîner, moi je compte facilement 30mn, parce que les gens finissent leur conversation, leur cigarettes, vont aux toilettes, cherchent leur place sur le plan de table. Bref comme je le dis souvent ce n’est pas un séminaire d’entreprise donc les gens prennent leur temps et c’est très bien comme ça, à condition que vous l’ayez prévu.

Règle n°4 : Savoir qu’il y aura des imprévus

Règle n°4 : Savoir qu’il y aura des imprévus. Et là c’est l’expérience qui parle, il y a toujours un truc qui ne se passe pas comme prévu. Si vous voulez quelques exemples, je vous renvoie à ma vidéo sur les ratés de mon mariage, où vous trouverez déjà quelques exemples. Et ça c’est hyper important que vous l’ayez en tête sinon vous allez stressé dès que quelque chose s’écarte de ce que vous aviez imaginé. Avec le recul, moi je trouve que ça fait souvent des souvenirs, je me souviens encore de petits mariés dont je m’étais occupé et leur voiture de collection qui devait simplement faire le trajet de l’Eglise au lieu de réception est tombée en panne. Donc je vous raconte pas le timing en vrac, le stress au top. Et au final, ils ont décidé de prendre ça avec humour, et il en est resté des photos absolument génial où le marié s’est mis au volant et la mariée a fait mine de pousser la voiture. Nous les prestataires, eh ben on s’est adapté, on a fait notre maximum pour rattraper le retard qui découlait forcément de cette situation. Et au final ca a été un super mariage, avec une ambiance de folie. Preuve s’il en est qu’aucun imprévu n’est une catastrophe.

Règle n°5 : Définir un interlocuteur du jour J

Maintenant qu’on a dit ça, je vous invite tout de même à définir un interlocuteur du jour J à vos prestataires. Parce que même si tout as été cadré en amont, on vient de le voir on peut avoir des imprévus et donc être amené à faire des ajustements le jour J. Et c’est toujours bien de pouvoir échanger et valider avec quelqu’un les décisions qui impactent votre mariage. Alors par rapport à ça deux précisions. La première c’est que prendre un interlocuteur du jour J, ça ne veut pas dire qu’on ne va jamais venir vous voir, si on a de gros ajustements à faire, on vous demandera de confirmer la décision qu’on s’apprêtera à prendre. (Et d’ailleurs en général c’est le marié qu’on va voir) Mais on va vous épargner ce moment où on pose le problème, où on pèse les pour et les contres des différentes solutions. Et puis seconde chose attention à ne définir qu’un seul interlocuteur du jour J, tout simplement parce que si vous mettez 2 amis sur le coup, eh bien ils vont avoir deux avis différents et nous les prestataires on a besoin d’avoir une direction à ssuivre.
Ah oui et puis on évite les parents, en général ils ont déjà suffisamment d’émotion à gérer.

Règle n°6 : Pensez à profiter de votre mariage !!

Règle n°6 : Pensez à profiter de votre mariage ! Je sais ça paraît évident, mais par expérience quand ça fait des mois que vous préparez tout dans les moindres détails, c’est pas toujours si facile de vous laisser porter le jour J. Et effectivement le risque c’est que vous soyez plus dans le rôle de la wedding planneuse ou simplement de la personne qui reçoit, et non dans le rôle de la mariée. La mariée elle se fait pomponner, elle discute avec ses invités, elle profite du repas, des animations, elle ne doit pas se soucier du timing ou de l’organisation, ça c’est avant.

Voilà c’est fini pour cette vidéo sur 6 règles à appliquer pour être Zen le jour de votre mariage, j’espère que ça vous aidera à kiffer votre mariage. 

Animation des témoins de mariage, éviter les ratés !!

Animation des témoins de mariage, éviter les ratés !!

Lors d’un mariage avez-vous assisté à ces grands moments de solitude où les témoins essaient désespérément de faire marcher le rétroprojecteur, ou bien où le son de la vidéo ne marche bref, ils ont pensé à tout sauf à la technique et le jour J c’est la catastrophe !
Dans cette vidéo je vais vous donner 8 conseils pour éviter les ratés et que tout se passe bien en ce qui concerne vos animations !

Conseil n°1 : Le Micro

Commençons par les basiques, le micro ! Et pui parce que sans mirco vous allez avoir la moitié des invités qui n’entendra pas votre discours, et vous qui allez vous casser la voix en esseyant de vous faire entendre. Il faut donc vérifier que le prestataire musique (orchestre ou DJ) en mettra un à disposition ou sinon que la salle n’en propose pas. Attention, ça n’a rien de systématique surtout si la salle du dîner n’est pas la salle de la soirée dansante.
Idéalement on optera pour un micro HF donc sans fil, plus pratique à déplacer de tables en tables.
Enfin, quelques conseils pour bien vous servir du micro. Les micros qui sont mis à votre disposition lors d’un mariage ne sont pas des micros de conférence mais des micros de chant et donc directionnel. C’est un détail important parce qu’ils ne fonctionnent pas pareils. Il faudra donc que vous parliez à quelques centimètres du micro, comme ceci et non pas comme ceci ou comme cela. (et oui on vous entendra fort, mais en même temps c’est un peu le but).

Conseils n°2 : Si vous avez des bandes sons à diffuser

Vous avez prévu une chorégraphie ? Un flashmob ? Un karaoke dont vous avez remanié les paroles, bref votre animation nécessite la diffusion d’une bande son. Là encore je vous recommande de prendre contact avec le prestataire musique pour deux raisons. D’abord pour vérifier qu’il y a bien une enceinte là vous aurez besoin de diffuser l’animation, c’est mieux, et puis pour lui envoyer la bande son en back up. Attention, j’ai bien dit en back up, de votre côté téléchargez-le aussi sur votre téléphone ou bien prenez une clé USB. Deux précautions valent mieux qu’une et cela vous sauvera potentiellement la mise en cas de bug.

Conseils n°3 : Bien choisir son rétroprojecteur

Le rétroprojecteur va être nécessaire en cas diffusion de film ou de powerpoint par exemple. Commencez par voir si le lieu de réception en est équipé, ce qui est le cas la majeur partie du temps. S’il n’en sont pas équipe et que ni le wedding planner, ni le DJ n’en fournit, vous allez devoir en trouver un, et là attention. Parce qu’il faut savoir que si la puissance du rétroprojecteur est trop faible, eh bien vous ne pourrez pas tout simplement pas l’utiliser de jour. Et comment dire, je vous rappelle à quelle heure se couche le soleil en juin ? Bref vous m’avez compris. (et non tous les lieux ne sont pas équipés de volet, je vous ai vu, a fortiori si c’est une tente !)

Conseil n°4 : Vérifiez la sortie son de votre ordinateur

Alors ce conseil en°4, il a pas l’air comme ça mais c’est du vécu, du re-vécu et du re-re-vécu ! Vous avez tout prévu un film, avec une super bande son, tout fonctionne chez vous, nickel et le jour J…. pas de son ! Moment de solitude, drame. Et oui parce que parfois quand on branche un câble HDMI sur son ordinateur, comprenez un câble reliant l’ordinateur au rétroprojecteur, eh bien le son passe dans le rétroprojecteur, or c’est l’ordinateur qui est relié à la sono en général. Solution : aller dans les paramètres son de l’ordinateur pour modifier la sortie son. Et puis surtout ça va nous amené à quelques conseils dont vous allez être désormais convaincu de l’importance.

Conseil n°5 : Faites les tests pendant le cocktail

Conseil n°5 : Faites les tests pendant le cocktail, s’il y a un problème, vous aurez eu le temps de voir, de chercher, de résoudre le problème, et puis surtout ça ne se passera par devant les mariés, donc côté stress, ce sera quand même plus cool.

Conseil n°6 : N’utilisez qu’un seul ordinateur

Conseil n°6 : N’utilisez qu’un seul et même ordinateur, ça nécessitera d’avoir recueilli tous les fichiers en amont certes, mais vu ce que je viens de vous expliquer, vous comprendrez qu’une fois que les réglage fonctionnent, on y touche plus donc non on ne change pas l’ordinateur.

Conseil n°7 : Prévoyez un fichier test

7ème conseil, le fichier test !! Donc je reprends, il est 22h, tu as tout préparé depuis des mois, tu lances ton animation et là tu ne sais pas pourquoi, ça ne marche pas. Problème de son, d’ordinateur, du fichier, tu ne sais pas mais ça ne marche pas. Dans ce cas de figure, ce que tu ne veux pas, en plus du stress que génère cette situation magique, c’est que ta surprise soit dévoilée à moitié par exemple avec les images mais pas le son, etc.. Du coup la solution c’est de prévoir un fichier test. Si tu avais prévu une vidéo au format mp4 avec du son, tu prévoir une vidéo lambda avec du son ; si tu avais prévu un powerpoint, tu prévois un autre fichier power point. Bref un fichier test

Voilà c’est fini pour cette vidéo sur les 7 conseils pour éviter les problèmes techniques de tes animations, j’espère que cette vidéo vous aura aidé à y voir plus clair

Animations des témoins de mariage, les réussir !

Animations des témoins de mariage, les réussir !

Aujourd’hui on va parler animations, c’est à dire tout ce que vos proches vous ont préparé et qui sera présenté lors de votre mariage. On va donc trouver les discours, les films, les diapo, les jeux, les chansons, etc.. Et dans cette vidéo je vais partager avec vous les 8 règles que j’ai pu observé pour que ces animations soient les plus réussies possible. (D’ailleurs je vous recommande de partager cette vidéo à ceux susceptibles de vous préparer des petites surprises, parce qu’ils sont les premiers concernés par ce que je vais vous dire).

Règle n°1 : Des animations courtes !

La première règle à retenir c’est que les animations gagneront à être courtes. Il vaut mieux que vos invités restent un peu sur leur fin, plutôt qu’ils se demandent si ça va durer encore longtemps.
Donc on va dire que l’idéal c’est 3 à 5mn pour un discours, une vidéo, un powerpoint, une chanson, au-delà vous allez perdre l’attention des gens.
La seule exception ce sont les jeux où on peut aller jusqu’à 8-10 minutes max en respectant quelques règles que je vais vous exposer.

Règle n°2 : Privilégiez l’interactivité

La seconde règle pour des animations réussies, ça va être de privilégier l’interactivité, c’est à dire que chaque invité puisse participer ou en tout cas profiter de l’animation. Là où c’est le plus marquant c’est pour les jeux et je vais vous donner un exemple concret. Un des jeux les plus classique des mariages c’est le jeu des 12 mois, le principe très rapidement, il est basé sur celui des chaises musicales, 12 personnes vont devoir trouver le plus rapidement possible des objets incongrus (une chaussettes, une cravate, une feuille de papier toilette, que sais-je) et au fur qu’ils perdent, on leur attribut un gage qu’ils devront réalisé lors d’un mois de l’année à venir, par exemple janvier. C’est pour ça qu’on l’appelle le jeu des 12 mois. Pour revenir à mon sujet de l’interactivité, dans ce jeu, on va avoir 12 personnes qui vont jouer et s’amuser, pendant que la centaine d’autres invités regardent et attendent que ça se finisse. On est donc typiquement dans une animation qui laisse de côté, une partie des invités. En résumé il faut donc que vos animations créent de l’intérêt chez tout le monde, si vous faites allusion à une anecdote privée, racontez-là, si vous faites un jeu qui mets en scène les mariés, faites en sorte que ce soit drôle à regarder, si vous avez écrit une chanson, distribuez le texte à tous les invités. Bref que vos animations soit intéractives

Règle n°3 : Un orateur, dynamique, percutant

3ème clé de succès pour vos animations, ça va être de bien choisir l’orateur. Ce qui faire qu’un jeu, qu’un discours fonctionne c’est autant la teneur de ce qui est dit que la façon dont c’est dit et notamment le dynamisme, l’élocution, voir l’impertinence. Bon je précise quand même qu’on ne va pas interdire au père de la mariée de faire un discours à sa fille même si les discours c’est pas son truc, hein. Mais les discours des copains ou les jeux qui sont souvent pensés et préparés en groupe, faites vraiment attention à choisir celui qui racontera le mieux ce que vous avez préparé.

Règle n°4 : Alterner les types d’animations

4ème règle à respecter, alterner le type d’animations, parce qu’évidemment au bout du 3ème discours, garder l’attention des convives ça peut être un peu compliqué. Et ce sera pareil, si vous enchainez 2 animations visuelles comme un film et un diapo. Donc privilégiez une alternance par exemple un discours, une vidéo, un jeu, un discours, un diapo par exemple. La seule exception à cette règle concerne ce que j’appellerais la bienséance relative aux (parents des mariés ce qui nous amène directement à la règle n°5) 

Règle n°5 : Ménager les susceptibilités

Eh oui parce qu’à un mariage, même si on est entourés des gens qu’on aime, on va être obligés de ménager un minimum les sensibilités et susceptibilité de chacun. Parce que je sais que votre copine Julie est impatiente de dévoiler le ptit film qu’elle vous prépare depuis 3 mois, mais pour autant si elle passe avant votre grand-mère, ça peut ne pas passer. Et pour cela, la tradition nous donne un petit coup de pouce en nous précisant l’ordre idéal de bienséance, à savoir :
1- Les parents de la mariée
2- Les parents du marié
3- Les témoins de la mariée
4- Les témoins du marié
5- Viendront ensuite le reste de la famille de chacun
6- Et les amis
Je précise qu’évidemment vous n’êtes pas obligés de respecter cet ordre, l’intérêt de ce dernier sera plutôt de servir de référence en cas de discorde et de débats entre vos convives. Et puis n’oubliez pas d’ équilibrer un minimum le nombre d’animations de chaque côté, parce que si vous 4 animation pour le marié contre 1 pour la mariée, cela peut être un peu délicat.

Règle n°6 : Le bon nombre d’animation

De façon traditionnelle, les animations sont placées entre deux plats et on va éviter d’enchainer plus de 2 animations d’affilées pour garder l’attention des invités. Seule exception : les discours des parents, où là pour des questions de politesses si les deux mamans et les 2 papas ont préparé un discours, alors il vaudra mieux les laisser grouper (de l’intérêt de faire court parce que 4 discours de 10minutes…..). A partir de là le nombre idéal d’animation pendant un dîner sera de 4, puisque comme je vous l’ai raconté dans ma vidéo sur les pires erreurs à éviter à votre mariage et dont je vous mets le lien en barre d’info, le nombre idéal de plat servis assis à mariage, il est de 3.
Si jamais vos invités ont prévu plus d’animation, moi ce que je vous conseille c’est soit d’en mettre encore après le dernier plat, soit de le reporter au retour de noce dans un cadre plus décontracté et intimiste, ce qui peut être très sympa aussi.

Règle n°7 : Attention aux « dossiers »

Règle n°7 : attention aux dossiers, parce que oui, elle était mémorable cette soirée de nouvel an où votre pote, le marié, a fini en train de vomir dans les pots de fleur d’un grand hôtel, mais non il n’a pas envie de partager ça avec sa grand-tante où son boss. Donc attention, si l’impertinence et l’humour peuvent être les bienvenus, on évite quand même de mettre mal à l’aise nos jeunes mariés, c’est mieux.

Règle n°8 : Pas d’animations des mariés

Alors oui je sais vous avez envie qu’il y ait de l’ambiance à votre mariage, mais le moment des animations il est quelques part dédié à vos amis, et ce qu’il se passe c’est que si vous prévoyez des jeux en plus, en ben en général vous allez tomber dans le travers du dîner trop long. Donc focalisez-vous plutôt sur les ateliers du cocktail ou encore sur le retour de noce mais laissez le moment du dîner à vos amis. Seule exception, le petite discours très succincts où vous remerciez vos invités, peut être une jolie intention et vous la placerez idéalement avant l’entrée du coup.

Voilà c’est fini pour cette vidéo sur les 8 règles à respecter pour des animations réussies à mon mariage, restez connectés car dans quelques jours je vous parelerai encore animlations, mais cette fois, je vous expliquerait comment éviter les catastrophe technique au travers 8 conseils tiré de mon expérience de chanteuse en orchestre de mariage. Alors abonnez-vous et activez la petite cloche pour être informés de la sortie de cette vidéo, likez si vous aimé et partagez si vous pensez que cette vidéo peut servir à d’autres futur mariés.

A très vite !!

Les pires erreurs à éviter pour votre mariage !

Les pires erreurs à éviter pour votre mariage !

Aujourd’hui on va aborder une série de vidéo qui me tenait particulière à cœur à savoir les pires erreurs à éviter pour un mariage parfait. Parfois ça tient à des choses toutes simples, mais si vous passez à côté, et ça je l’ai vu trop souvent, ça peut vraiment vous pourrir le moment

1/Erreur n°1 : Négliger le moment entre la cérémonie et le cocktail

Ce qu’il faut bien que vous compreniez c’est que le jour de votre mariage, vous prenez en charge vos invités à partir de l’horaire qui est indiqué sur le carton d’invitation.
Par conséquent si vous démarrez votre mariage par une cérémonie, par exemple à la mairie ou dans un lieu de culte, et qu’il y a un temps mort entre le début du cocktail et la fin de la cérémonie, eh bien c’est à vous de prévoir ce que ferons vos invités.

Alors je vous vois arriver, vous aller me dire que ce n’est pas nécessaire, que vos invités vont passer à l’hôtel, boire un coup, se détendre. Peut-être. Mais par expérience, vous avez 9 chances sur 10 qu’une partie de vos invités se rendent directement sur le lieu du cocktail et arrive donc en avance et parfois on parle d’1h30 d’avance. (c’est du vécu) Conséquence : Le lieu de réception n’est pas prêt, tout simplement parce que ce n’était pas prévu. Donc la déco n’est potentiellement pas finie, vos musiciens n’ont pas fini leurs tests son et ne sont pas encore habillés de façon adaptée. Le bar n’est pas installé. Bref c’est pas prêt.
Alors non ce n’est pas un drame, mais on vous le disait dans notre vidéo sur « les 5 moments clés de votre mariage », que je vous recommande d’aller regarder et dont je vous remets le lien juste ici, le jour de votre mariage il faut soigner ses entrées et ses sorties. Et là pour une première impression c’est raté !

Donc notre conseil : si jamais vous avez un temps « vide » entre cérémonie et cocktail, prévoyez quelques rafraichissements soit en sortie de cérémonie, il y a certaines mairies qui le proposent, soit sur le lieu des festivités, par exemple à 17h00, en attendant le démarrage effectif du cocktail à partir de 18h.

2/ Erreur n°2 : Ne pas avoir prévu la pluie !… ou la grosse chaleur…

C’est bien connu, à son mariage il fait forcément un temps idéal, à savoir 25°, beau, la petite brise qui va bien….. Ca c’est dans le meilleur des mondes, dans la réalité s’il y a bien une chose sur laquelle on a pas la main, c’est la météo….. Et si vous ne l’avez pas prévu, et qu’il pleut des cordes, je peux vous assurer que « côté stress de dernière minute » pour la future mariée, on va être au top !

La solution est simple c’est d’avoir prévu au moins deux scénarios celui d’un temps idéal et celui de la pluie. Dans ces 2 scénarios, vous aurez prévu les emplacements du cocktail, du dîner et de la soirée. C’est là que vous allez voir s’il y a des failles. Par exemple s’il n’y a pas de solution de replis pour le cocktail, vous pourrez alors envisager de louer un barnum ou bien d’installer votre cocktail, sur l’espace de la soirée dansante. Ce qui aura un impact sur vos prestataires en terme d’organisation.
En toute logique en ayant prévu ces 2 scénarios, cela vous éviter d’être pris au dépourvu à J-2.

Autre conseil, prévoyez ides parasols larges, qui pourront servir aussi bien en cas de canicule qu’en cas de petite pluie fine. De plus, cela peut également être très judicieux pour vos prestataires en cas de temps menaçants. EN clair ce temps où on ne sait pas s’il va pleuvoir ou pas. Or si vos invités peuvent se déplacer facilement. Pour vos prestataires c’est un peu plus compliqué : les amplis, le fût à biere et le stand de gauffre, tout de suite c’est plus délicat. De grands parasols ou un petit barnum s’avèrent souvent bien pratiques

3/ Erreur n°3 : Le dîner à rallonge

On en a déjà parlé dans mes précédentes vidéos, s’il y a bien une chose que les gens redoutent dans un mariage c’est le dîner à rallonge !! Celui où tu passe 4 heures à table, alors oui c’est bon mais à la fin tu n’en peux plus.
Les plusieurs causes au fait qu’un dîner dure longtemps :
– Cause n°1 : Le nombre de plats pris assis,
C’est s^r que tu as prévu un repas gastronomique avec mise en bouche / entrée, /plat n°1/ trou normand / plat numéro 2 / Fromage / Dessert & mignardise, 8 éléments, on a avoir du mal à faire court !
– Cause n°2 : Les animations. On vous fera une vidéo dédiée par ce que il y aurait beaucoup de choses à dire sur le sujet (et d’ailleurs je t’invite si ce n’est pas encore fait à t’abonner à la chaine et à activer la petite cloche pour être informée de la sortie de nos prochaines vidéos). Donc les animations. On va inclure dans les animations tout ce que votre famille et vos amis ont préparés tels que : les discours, les powerpoint, les jeux, les diapos, les films, les chansons, bref toutes ces surprises que tes amis ou ta famille t’on préparé. C’est quelque chose de très sympa, parce qu’il y aun affect, mais c’est quelques chose qui s’il y en a trop ou si les animations sont trop longues peut te plomber ton dîner et potentiellement toute ta soirée. Mais encore une fois on ne vas pas trop s’attarder aujourd’hui et on fera une vidéo sur le sujet.
– Cause n°3 : Le temps de service des plats. Et là je m’excuse auprès de mes petits confrères traiteurs, mais c’est vrai que parmis tous les mariages où l’on joué, on a pu observé de très grandes disparités entre le temps de service. Les facteurs que j’ai pu identifié sont essentiellement : le nombre de serveurs , soit pas assez de serveurs, soit une cuisine mal adaptée aux contraintes du traiteur

4/ Erreur n°4 : Commencer sa soirée dansante après minuit

Retenez cette phrase : plus une soirée dansante commence tard, plus elle finit tôt, et à l’inverse plus une soirée dansante commence tôt, plus elle finit tard. Ca peut être une conséquence du dîner trop long, ou bien d’un dîner.
Passé minuit, nombre de vos amis vont préférer aller se coucher. Ca s’explique assez bien, il y a la fatigue de la journée, l’alcool, l’attente, sans compter tous vos amis qui soi,nt jeunes parents. Alors ce n’est pas non plus une fatalité, et il y a une carte à jouer avec l’ouverture du bal, mais globalement votre soirée dasnante partira avec un sérieux handicap.

5/ Erreur n°5 : Mettre le bar à l’opposé de la piste de danse, ou pire dans une autre pièce !

Voilà le genre d’erreur qui n’a l’air de rien mais qui peut vous plomber votre soirée.
Pourquoi parce que cela scinde vos invités en deux groupes, ceux qui boivent et ceux qui dansent. Concrètement et par expérience, ça ne marche pas, vous allez perdre une partie de l’ambiance. Tout le monde sait que ce n’est pas très agréable d’aller danser quand il y e peu de personnes sur la piste de danser
Après le dîner on a déjà quelques personnes qui vont partir, vos grand parents, certains jeunes parents. Globalement les invio

6/ Erreur n°6 : Négligez l’after

Dernière erreur, comme je vous le rappelais en début de vidéo il faut soigner « ses entrée et ses sorties ». Que tu as pris un DJ jusqu’à 4h00, 5h00 ou 6h00, il y a toujours un moment où la musique s’arrête et ou il reste une poignée d’irréductibles qui veulent encore et toujours faire la fête, c’est là que débute l’after. Or l’after ça peut être un moment super sympa surtout si tu l’as un minimum prévu.
Notre conseil, prévois 3 choses :
– une petite enceinte bluetooth,
– Des petites choses à grignoter, type bonbons par exemple, parce que danser toute la nuit, ça creuse un peu
– des petites lumières tamisées, type bougies, ou autres (parce que quand le DJ s’en va ben oui il reprend ses lumières et là les lumières la salle ça peut être un peu violent à 4h00 du matin.)

où il va rester un epoigner d’invités où on se raconte notre vie que moment de l’after. Pour ne pas les laisser au dépourvu, prévois une petite enceinte toute simple avec de la musique et de quoi manger pour les petites faim de fin de soirée.